Conseils pour concevoir l’installation de l’éclairage de sa salle de bains

Il convient de bien penser l’aménagement et l’installation de l’éclairage avant de passer à leur réalisation. Quel type d’éclairage ? Quelles lampes utiliser ? Comment concevoir le plan parfait d’éclairage pour sa salle de bains ? En effet, chaque appareil sanitaire a une fonction propre qui mérite un éclairage personnel.

La conception de l’éclairage de la salle de bains

Il existe désormais sur le marché un choix immense de styles d’éclairage. L’aménagement de la salle de bains dépend donc des goûts de chacun. Pour autant, il existe des règles communes que l’on doit respecter sur le plan technique.

Il faut considérer plusieurs facteurs pour la conception de l’éclairage de la salle de bain. La douche ou la baignoire nécessitent un éclairage général. Ceci peut s’obtenir grâce à un grand miroir éclairant qui contribue également à conférer à la pièce une ambiance assez intimiste.

En revanche, il faudra penser à des éclairages spécifiques pour le lavabo devant lequel on se rase ou on se brosse les dents. Nous aurons donc besoin d’une applique salle de bain dédiée à cet effet. Cela permet de voir nettement ce que l’on fait.

On obtient au final un ensemble agréable à vivre qui réunit plusieurs modes d’éclairage : l’éclairage direct, l’éclairage indirect et l’éclairage mixte.

Établir le plan d’éclairage de la salle de bains

Pour concevoir un plan d’éclairage, les techniciens procèdent d’habitude comme ceci. Ils promènent leur regard sur la pièce pour avoir une vue d’ensemble des différents appareils, puis ils ferment les yeux un instant afin de pouvoir visualiser dans leur tête les solutions optimales. Faites de même et utilisez votre logique pour déterminer l’emplacement des lampes et les types d’éclairage pour que tout soit fonctionnel.

Le choix des lampes, un paramètre essentiel

Après avoir déterminé l’emplacement et les différents paramètres pour obtenir une salle de bains en conformité avec vos goûts et les impératifs techniques, vous pouvez donc passer au choix des luminaires  de la salle de bains. Vous pouvez opter pour des spots intégrés ou une lampe de suspension pour l’éclairage général afin de donner plus de relief à l’endroit.

Pour l’éclairage indirect, vous pourrez aménager un éclairage mural avec des bandes LED pour donner une ambiance plutôt intime.

L’étanchéité, le maître mot

On a trop souvent entendu parler de gens électrocutés dans leur salle de bains. Il faut donc veiller à ce que votre éclairage soit inoffensif. Pour ce faire, il vous faudra faire très attention à la classe IP de vos lampes lorsque vous les achèterez.

Privilégiez les lampes avec des armatures répondant aux normes IP23, IP44 ou IP65 afin d’avoir du matériel garanti contre la condensation et l’humidité. L’IP 65 est fortement recommandé pour la baignoire et la douche.

Un dernier mot enfin avant de vous lancer. Pensez à l’économie d’énergie. Les lampes LED vous offriront une lumière abondante et elles feront beaucoup de bien à votre porte-monnaie quand sonnera l’heure de la facture.

Conseils pour ouvrir une porte coincée

Contrairement à ce que l’on pense, réparer seul une porte bloquée est possible. Lorsque l’on sait ce qu’il faut faire, cette opération n’est pas très difficile et peut s’effectuer rapidement. Nous nous intéresserons ici aux différentes raisons qui font qu’une porte soit coincée et les diverses astuces pour la réparation.

Les causes d’une porte coincée                       

Une porte se coince pour diverses raisons. La principale, c’est lorsque l’on oublie ses clés à l’intérieur de sa maison et que l’on ferme la porte en la refermant. Elle peut aussi se bloquer pour des causes mécaniques. C’est ce qui arrive régulièrement quand la pièce indispensable composant la serrure, le cylindre est cassée ou fonctionne mal. Il constitue la pièce la plus sollicitée dans une serrure, et à force de tourner, elle peut se retrouver être coincée. Une porte peut également être coincée après une tentative de vol. Par ailleurs, il faut établir clairement la raison du blocage de la porte avant de se lancer dans une réparation. Il est rare qu’une serrure soit bloquée du jour au lendemain, sauf bien entendu dans le cas d’une porte claquée. Il est préférable de prendre des mesures dès que vous voyez que votre serrure commence à mal fonctionner. Cela vous évitera assurément des désagréments.

Les astuces pour réparer une porte coincée                                                   

Si vous venez de claquer votre porte, le plus simple est de se procurer d’une ancienne radiographie et de la passer entre le bâti et l’ouvrant. La radiographie a en effet des propriétés intéressantes pour dépanner une porte bloquée.  Cette feuille est souple et rigide. Elle est donc idéale pour se glisser en dessous du pêne et ouvrir la porte par une simple pression. Il faut penser également à essayer d’actionner la serrure en allant de bas en haut ou de haut en bas, si cela ne fonctionne pas du premier coup. En donnant des petits coups secs, la porte devrait s’ouvrir facilement. Dans le cas où la porte ne serait que claquée, vous pourrez ensuite vous munir de vos clés et la refermer normalement. Aucune autre intervention sur le système de fermeture n’est ensuite obligatoire.

Si la serrure de votre porte est cassée, il existe aussi des solutions. Parmi celles-ci, la plus simple est de tenter de démonter la serrure. Un bon tournevis suffit en règle générale pour démonter la gâche, la têtière et atteindre le coffre et le cylindre. Cette technique vous permettra au moins de rentrer dans votre maison. Il vous faudra ensuite faire appel à un professionnel comme le serrurier paris11 pour reposer une nouvelle serrure.

Une porte qui coince, c’est fréquent, et les sources sont très nombreuses. C’est non seulement énervant, mais change également l’emploi du temps. Pire encore, son déblocage demande un savoir-faire astucieux sinon la porte s’abimera. Pour la débloquer facilement, l’aide d’un serrurier paris est nécessaire.

Comment découvrir un bon modèle de commodes ?

La commode reste un équipement incontournable au sein d’une maison, car elle permet deplacer plusieurs objets différents comme les vêtements, les jouets, les accessoires de sports… Puisqu’il existe des dizaines (voire plus) de modèles de commodes sur le marché, il convient alors de bien discerner pour connaître les variétés adaptées à votre style et à vos goûts. Voici les solutions de rangement auxquelles vous pouvez vous référer en cas de besoins.

Quels sont les types de commodes disponibles ?

Mis à part la différence de commode pour enfant, il y a aussi celle de l’adulte. Elle peut être distinguée selon trois catégories. Ces modèles diffèrent selon leur système d’ouverture sont disponibles sur http://www.destockmeubles.com/chambre/commode.html .

La commode à tiroirs : comme son nom le permet facilement d’envisager, il s’agit d’un meuble qui offre une ouverture via le coulissement de tiroirs. L’intérêt de ce meuble réside sur le fait qu’elle est pratique pour cacher les objets à l’intérieur. Pourtant, on ne peut pas y introduire des choses plus grandes, car sa hauteur est un peu limitée.

Il y a également le modèle à portes qui permet de rendre discret le contenu de la commode. L’avantage avec ce type est qu’elle offre plus d’espace pour les objets plus volumineux. Et finalement, on trouve la commode à étagères : c’est un véritable atout pour ceux qui cherchent plus d’espace à l’intérieur. De plus, elle ne comporte pas un système de fermeture, ce qui rend facilement l’accès aux rangements. Par contre, il faut faire preuve d’une bonne imagination pour pouvoir mieux ordonner les affaires.

Les conditions de choix

Pour bien choisir votre commode, il convient de respecter certaines conditions liées au style, la matière et la sécurité. Concernant le style, on vous conseille de sélectionner celle qui correspond aux goûts de vos enfants et à leur évolution. Que ce soit en termes de décoration ou de l’esthétique du meuble, essayez de trouver une commode qui satisfait leurs besoins et est adaptée à leur âge.

Le choix des matériaux, quant à lui, est aussi non négligeable. Les commodes de tendance sont souvent fabriquées en bois, en plastique ou en contre-plaqué. Pour obtenir un meuble plus ferme et durable, choisissez le bois plutôt qu’un contre-plaqué qui se détériore très vite.

Pour assurer la sécurité de vos bambins, tentez de découvrir les espèces proposant une sécurité optimale, tout en évitant les commodes à bords pointus.

À noter que le prix de ce genre de meubles peut osciller entre 50 à 1000 euros selon la qualité et le design proposé.

Installer une piscine dans votre jardin

Actuellement, avoir une piscine dans son jardin n’est plus un rêve accessible. Les professionnels peuvent vous créer un espace de baignade, quelles que soient les dimensions de votre cour. Cet article apportera plus de précisions à votre projet de construction.

 

L’emplacement et les formes de la piscine.

 

Ces deux éléments sont ce qu’il y a à définir en premier. Pour l’emplacement, il faut choisir un endroit qui reçoit du soleil pour pouvoir en profiter pleinement pendant la période estivale. Il ne serait pas très préférable de le placer sous un arbre, car vous risquez d’avoir toutes les feuilles dans votre piscine. Cette dernière doit aussi être placée dans un lieu à l’abri des regards. Pensez alors à aménager des murs d’arbustes ou des brises vues pour préserver votre intimité. Pour ce qui est des formes, vous pouvez laisser libre à votre imagination la décision. Il n’est plus question d’avoir une piscine rectangle ou carrée. Les professionnels peuvent même en construire une qui suit les contours de votre habitation. Si vous disposez d’une terrasse, vous pouvez en créer une qui suit son prolongement. Pour un grand jardin, il est possible d’avoir une piscine de forme arrondie ou en hexagone tout au milieu de la verdure du gazon.

 

À prendre en compte également.

 

Avant de passer à la construction, il faut aussi assurer l’étanchéité de votre future piscine. L’idéal est de choisir un revêtement étanche comme en béton projeté. Vous pouvez aussi penser à une couche de peinture qui va encore plus faciliter l’entretien. Pour la filtration, demandez à un plombier de paris celui qui convient le mieux à votre espace de baignade. Le système de filtration va assurer la qualité de l’eau dans votre piscine et éliminera toute forme d’impureté. Le plombier peut vous recommander une pompe avec les équipements nécessaires pour le refoulement, un monobloc raccordé directement au bassin, un filtre à média polyester ou un jet aspiratif. Cependant, la filtration ne suffit pas pour garder l’eau aussi propre, il faut penser à un système désinfectant. La plus utilisée est le chlore qui est vendu sous forme de liquide. Pour ne pas provoquer des allergies, il peut être associé à d’autres produits. Le PHMB ou le polymère d’hexaméthylène biguanide est beaucoup plus cher, mais fait un excellent désinfectant. Il est peu nocif et a un faible pH. Les autres équipements comme le chauffage et l’éclairage restent des options. Espace-artisan.com se spécialise sur tous les travaux de plomberie et l’entreprise est joignable au 01.43.66.51.55

Travaux salle de bains : les clés pour un bon aménagement

La salle de bains est une pièce incontournable au quotidien. Afin de l’aménager convenablement, optez pour une gestion optimale de l’espace, et d’un éclairage adapté. Cependant, n’oubliez pas que ce qu’il faut, c’est surtout de concevoir cette pièce en fonction de vos habitudes, de votre train de vie.

 

Repérer les points clés pour mener à bien le projet

 

La conception d’une salle de bain est avant tout, un projet qui exige un investissement conséquent, qu’on parle de la rénovation d’une ancienne salle de bains ou de l’aménagement d’une pièce neuve.

Il est ainsi utile de définir ses priorités avant même d’entamer les travaux. Une phase de préparation utile, tout simplement parce qu’une fois que tous les éléments et appareils sanitaires seront installés, il sera compliqué de changer cette configuration installée.

Donc, pour éviter cette situation désagréable, commencez déjà par savoir s’il s’agit là d’une création ou d’une rénovation de salle de bains. Faites une liste de tous les éléments sanitaires qui vont constituer la future salle de bains (baignoire, vasque, WC…).

La gestion de l’espace et du choix de ces composants peut aussi dépendre des utilisateurs concernés (enfants, parents, amis…).

Il y a aussi maintenant différents modèles de meubles de rangement sur le marché, encore faut-il savoir si vous en avez besoin, ou que vous manquiez d’espace pour en installer.

C’est seulement une fois toutes ces données rassemblées que vous pourriez faire une estimation du budget nécessaire pour ces travaux, et selon le budget dont vous disposiez.

N’oubliez pas également de penser à la déco que vous allez apporter à cette pièce, si vous souhaitez lui accorder un style moderne, classique ou contemporain.

 

Masquer la tuyauterie : une étape pour préserver l’esthétique de la pièce

 

Dans le cadre de la conception d’une salle de bains, il est aussi nécessaire de masquer la tuyauterie, pour préserver l’esthétique de la pièce. Si cette tuyauterie reste apparente, elle peut être très gênante, et peut nuire à la finition de la déco. Pensez à faire appel à un plombier Lyon pour garantir la gestion de cette tuyauterie.

S’il est impossible de mettre œuvre des grands travaux de modification, vous avez aussi d’autres alternatives. Vous pouvez par exemple masquer la tuyauterie avec des plantes vertes. La salle de bains est effectivement, un endroit propice pour les plantes, à condition que celle-ci soit bien éclairée.

Il est aussi concevable de peindre votre tuyauterie pour apporter plus de personnalisation à votre salle de bain. Veillez quand même à bien assortir les couleurs, pour que celles-ci puissent se compléter.

Et enfin, vous pouvez aussi fabriquer des coffrages, bien que ce ne soit pas la solution la plus simple. Cela reste une formule plus astucieuse, qui vous permettra de générer d’autres espaces de rangement dans la pièce.

Les cloisons de séparation : Quels avantages ?

Vous disposez d’une grande salle, mais vous souhaitez la séparer. Créer des murs peut vous nécessiter des investissements en plus, or, l’aménagement de votre intérieur en dépend. Maintenant, vous disposez d’une solution simple, la cloison de séparation. L’avantage avec la cloison de séparation est celui de pouvoir séparer une miette d’espace visuellement et provisoirement, tout en ayant plusieurs possibilités en matière de configuration de l’espace. Ces accessoires vous permettent ainsi de créer des espaces personnalisés, à votre guise et selon le style d’intérieur qui vous inspire le mieux.

 

Des éléments capables d’optimiser votre espace

 

Grâce aux cloisons de séparation, il vous sera possible de séparer le salon qui offre accès à d’autres pièces, et de créer des zones de couloirs. Dans votre chambre, vous pouvez également vous en servir pour créer une zone de travail dédié à votre bureau. Il en est de même quand vous souhaitez séparer la cuisine et la salle à manger.

On rencontre également le même style d’aménagement auprès des bureaux open space, où on peut retrouver toute une foule de travailleurs réunis dans une grande salle, mais qui sont partitionnés avec plusieurs cloisons de séparation.

Et cette tendance à partitionner l’espace avec des cloisons de séparation commence maintenant à envahir tous les foyers. C’est la raison qui explique pourquoi, on retrouve maintenant de nombreux modèles de cloisons décoratifs, pour permettre à tous de retrouver les modèles en mesure d’égayer chaleureusement leurs maisons.

 

L’embarras du choix pour tous les goûts

 

On retrouve en effet plusieurs modèles de cloisons de séparations sur le marché, et il revient à vous de choisir les modèles qui répondent à la configuration que vous souhaitez. On peut par exemple considérer les cloisons légères, les cloisons en verres, les suspensions déco, les panneaux, les cloisons coulissantes, modulables, les lames en bois…

Certains modèles peuvent être aussi équipés de fonction supplémentaire, comme le rangement.

Les cloisons de séparations optimisent votre espace, avec quoi, vous pourrez jouer et mettre à jour régulièrement, l’aménagement de votre intérieur.

Il ne faut pas oublier tout de même que le choix de ces cloisons peut aussi se faire selon le style apporté à l’espace concerné. Une faute de goût peut nuire à la décoration de votre habitat.

Pour séparer des bureaux agencés par des meubles de wood mobilier par exemple, mettez de côté les cloisons qui vous offrent un style assez excentrique, et pensez à quelque chose de plus simple. Un style sobre vous permet de découvrir une ambiance plus zen, pour vous aider à bien travailler dans votre bureau.

Conseils pour bien peindre une pièce

En termes de bricolage, la peinture fait partie des travaux qui nécessitent du savoir-faire. Que ce soit pour peindre un mur ou un plafond, certains points sont indispensables à savoir. Pour des travaux de peinture, les détails non négligeables sont nombreux. Lorsque l’on prévoit de peindre une pièce, les travaux sont à effectuer étape par étape. En suivant les démarches selon les règles de l’art, le tout ne peut qu’être réussi.

 

Que faire pour les pièces communes ?

 

Les murs et plafonds jouent un rôle important dans l’esthétique d’une pièce et surtout dans son éclairage. Pour peindre une pièce commune comme la salle de séjour, le choix d’une peinture de couleur claire est plus conseillé. En général, peu importe la salle commune, les couleurs dans les tons de blanc tel que l’ivoire et le blanc nacré sont suggérés. Pour une cuisine, les murs en blancs restent les plus idéals. Pour des travaux réalisés à la perfection, le bon choix de peinture est essentiel à l’aboutissement. Le choix d’une peinture aux teints mats et brillants est idéal pour la finition. Les reflets brillants sont impeccables pour les murs d’une cuisine.  Dans le hall ou l’entrée d’une maison, un peintre plafond et murs professionnel conseil une couleur sobre et claire afin de renforcer la grandeur du lieu. Le choix de la teinte de la peinture doit se faire en rapport à ce dont la pièce est destinée.

 

Quelles couleurs pour les pièces intimes ?

 

Les genres de pièce telle que la chambre à coucher ou aussi la salle de bain sont inclus dans les parties de la maison un peu plus intimes. Le choix de couleur pour peindre le plafond et les murs dans ces pièces doit se faire minutieusement. Pour un lieu de détente comme la chambre à coucher, le choix d’une couleur claire est plus que conseillé. Tous les tons de couleurs clairs comme le beige, le rose, bleu, le vert et le blanc conviennent pour ce type de pièce. Elle permet également d’agrandir la pièce. Le contraste des couleurs des murs et plafonds permet de jouer sur l’éclairage des pièces. En se référant aux conseils des peintres artisans, comme ici, http://www.entreprisepeinturedeco.fr/  le fait de peindre une pièce en étant amateur peut ne pas présenter de difficulté.

Économiser de l’énergie grâce à une bonne isolation de toiture

La toiture joue un rôle important dans le confort d’une maison. En effet, 30% des déperditions énergétiques d’un bâtiment sont dues à la mauvaise isolation de toiture. Une bonne isolation de la toiture permet de faire d’importantes économies d’énergie. De plus, grâce aux subventions de l’État, les travaux d’isolation de toiture représentent une isolation rentabilisée.

 

Isolation toiture : priorité pour une meilleure économie d’énergie

 

La toiture est la première zone de perte de chaleur dans la maison. L’isolation de la toiture par l’intérieur ou par l’extérieur va permettre de créer une enveloppe thermique plus performante et confortable.

Une toiture mal isolée laisse facilement l’air froid monté tandis pour la toiture bien isolée, l’air chaud monte et réchauffe bien l’intérieur de la maison pendant l’hiver. Isoler sa toiture est donc l’un des travaux énergétiques prioritaires pour économiser de l’énergie. De plus,  l’isolation de la toiture est un gain pour l’environnement, car elle limite l’émission de gaz à effet de serre en réduisant les consommations énergétiques.

En été, une bonne isolation de la toiture diminue l’impact de la chaleur insupportable : la maison reste fraîche et agréable à vivre. Aussi, une toiture bien isolée évite les risques de moisissures, condensation, humidité…

 

Isolation toiture : pour une isolation rentabilisée

 

Par la Loi de Finances pour 2015, le Crédit d’Impôt pour la Transition Energétique (CITE) est applicable aux travaux d’amélioration énergétique de l’habitat principal. Les crédits d’impôt accordés par l’État ont pour but de soutenir les travaux d’isolation et de rénovation de l’habitation comme l’isolation de la toiture. L’État encourage ainsi les citoyens à bien isoler leurs habitations. Pourtant, seuls les produits isolants de bonne qualité peuvent bénéficier de cette subvention : la qualité et la performance d’un produit isolant dépendent notamment de sa résistance thermique et de sa conductivité.

L’isolation de la toiture fait partie de la rénovation énergétique stratégique, pour l’optimiser, certains critères sont recommandés, tels que les traitements de l’étanchéité à l’air et des ponts thermiques avec une résistance thermique  ≥ 7 m2.K/W. Le montant des revenus dépend de la situation du particulier : 25 000 € pour une personne célibataire, veuve ou divorcée, 35 000 € pour un couple soumis à imposition commune, majorés de 7 500 € supplémentaires pour les personnes à charge.

Nuits de la thermographie : votre maison est-elle bien isolée ?

Pour que la RT 2012 soit un grand succès, il est crucial que la prise de conscience des enjeux de la rénovation énergétique se fasse chez les particuliers. C’est dans cet esprit que de nombreuses associations et collectivités organisent un événement baptisé « nuits de la thermographie » toutes les saisons hivernales. Au cours de cet événement, on observe les maisons via une caméra thermique afin de traquer les déperditions de chaleur et les ponts thermiques. Des conseils et des solutions sont également proposés par des spécialistes de rénovation énergétique.

Isolation combles perdus : une nécessité pour le confort thermique

Les combles perdus, ainsi que les greniers requièrent la mise en œuvre d’une isolation thermique, gage d’économies énergétiques et de confort. Une isolation combles perdus vous permet de profiter d’une performance thermique importante, car nul besoin de respecter une limite d’isolant. Les combles perdus lorsqu’ils sont bien isolés protègent votre maison de grosse chaleur en été.

Il faut savoir que les combles perdus constituent une véritable passoire énergétique au sein d’une habitation mal isolée. De plus, 30 % des déperditions de chaleur s’effectuent au travers de ce type de surface. Vous vous demandez peut-être pourquoi les isoler alors qu’ils ne sont pas aménagés. Faire isoler le plancher des combles perdus est une solution efficace pour éviter les déperditions thermiques et donc diminuer les dépenses liées au chauffage. Cela résout également les problèmes de nuisances sonores. Il faut aussi noter que les travaux d’isolation ne font qu’augmenter la valeur de votre logement.

Quel isolant utiliser pour plus d’efficacité ?

Le soufflage de laine de roche est l’une des solutions envisageables pour isoler les combles perdus. Il s’agit d’un isolant constitué de roche volcanique, donc dépourvu de substances cancérigènes. La laine de roche est aussi appréciée pour ses performances thermiques et acoustiques. Ce type d’isolant est appliqué par soufflage sur le plancher des combles à l’aide d’un tuyau flexible. Sachez que le couvreur peut adapter l’épaisseur de l’isolant en fonction du niveau de la performance thermique que vous désirez.

Bénéficiez d’aides locales et d’un crédit d’impôt pour votre isolation des combles perdus

Une isolation combles perdus vous permet de bénéficier des primes locales afin d’alléger le coût des travaux et l’achat des matériaux isolants. Hormis les aides locales, vous pouvez aussi compter sur le crédit d’impôt de 15 %. Ce dernier est octroyé par l’État sur le coût d’achat du matériau isolant, les travaux d’isolation doivent être réalisés par une entreprise agrée RGE ou un artisan professionnel. Faites donc isoler vos combles perdus pour qu’aucune fuite de chaleur ne soit détectée pendant les nuits de la thermographie.

Les alarmes extérieures, une solution qualitative pour sécuriser sa maison

De nos jours, de nombreuses choses que nous entreposons à l’extérieur peuvent attirer l’intérêt de voleurs ou de rôdeurs, qu’il s’agisse de matériel de jardinage ou de bricolage, par exemple. Mais il est aussi important de sécuriser tout simplement l’accès à vos espaces de vie extérieurs comme votre piscine ou votre terrasse, afin d’éviter qu’ils soient investis par des jeunes ou des SDF en votre absence.

Les alarmes extérieures constituent une solution simple et efficace pour décourager les cambrioleurs et autres. Une simple alarme sonore peut souvent permettre de mettre en fuite les cambrioleurs ainsi que d’alerter vos voisins. La plupart du temps, celle-ci est constituée de deux parties distinctes : des détecteurs placés à l’extérieur, et une centrale à l’intérieur de la maison permettant de régler et de contrôler l’ensemble du dispositif.

Il existe de nombreux systèmes différents d’alarmes extérieures qui permettent tous une sécurisation complète de vos espaces extérieurs, comme des barrières infrarouges extérieures qui déclenchent une alarme lorsqu’elles sont franchies, ou encore des détecteurs de mouvement, ou bien des alarmes extérieures classiques avec ou sans fil.

L’installation professionnelle, une solution rapide et peu coûteuse

Quel que soit le dispositif choisi, il est plus que conseillé de faire appel à un véritable professionnel pour effectuer son installation ! En effet, la TVA à payer sur l’installation des alarmes extérieures s’élève à 19,7% lorsqu’elle est réalisée par un particulier alors qu’elle n’est que de 7% seulement pour une installation faite par un professionnel. Choisir un pro pour installer votre alarme extérieure, c’est donc bénéficier d’un prix réduit en plus de la tranquillité d’esprit liée à l’assurance que votre alarme sera correctement installée et configurée. Celui-ci pourra également vous aider à choisir le type d’alarme le mieux adapté à votre domicile, et n’hésitera pas à se déplacer pour effectuer un diagnostic avant l’installation. En effet, il existe de nombreux types d’alarmes, pour lesquels les coûts d’achat et d’installation varient. Les moins chères sont celles sans fil, avec des modèles à partir de 500 euros.

Dans tous les cas, choisissez une marque reconnue et faites appel aux conseils d’un professionnel. Vous pouvez trouver le bon prestataire sur l’annuaire http://www.quali-artisans.fr/ .