Comment changer son tableau électrique ?

Le tableau électrique est un élément essentiel qui assure la sécurité sur l’ensemble des circuits électriques d’une habitation. Chaque foyer se doit alors d’être correctement équipé afin d’éviter les accidents qui peuvent être mortels. Si votre tableau électrique se trouve dans un état de vétusté, ou s’il ne répond plus aux normes de sécurité en vigueur, cela suggère un changement immédiat du matériel.

Quand faut-il changer son tableau électrique ?

Il faut savoir qu’en ce qui concerne le tableau électrique, ne pas le changer sans raison vraiment valable. En effet, l’installation d’un tableau électrique neuf doit uniquement se faire si le logement est neuf ou en rénovation. Mais le remplacement d’un ancien tableau électrique doit aussi se faire si cet équipement n’est plus aux normes ou encore si celui-ci est défaillant. En outre, il est à rappeler que toute rénovation ou extension d’une installation électrique doit s’effectuer conformément à la norme NFC 15-100, la référence française pour l’électricité.

Comment remplacer son tableau électrique ?

Comme toute intervention sur une installation électrique, changer son tableau électrique demande la plus grande prudence. Il est indispensable de suivre à la lettre les procédures de sécurité et la première chose à faire sera de couper le courant avant de manipuler quoi que ce soit sur l’installation électrique.

Etape 1 : L’alimentation générale / Repérage phase et neutre

Pour éviter tout risque d’électrocution, coupez le courant sur le disjoncteur général. Assurez-vous qu’il n’y a plus de tension avant votre intervention. Vous pouvez maintenant ôter le capot de protection de l’ancien tableau. Repérez la phase et le neutre : le neutre doit être en général de couleur bleue. Dans le cas où la couleur de la phase et du neutre est identique, consultez votre distributeur d’énergie afin de le faire identifier. Déconnectez ensuite les arrivées après les avoir repéré.

Etape 2 : Les circuits / Le repérage des fils

Repérez la phase et le neutre de chaque circuit et étiquetez chaque circuit (lumière, prise…). Il est à rappeler que chaque circuit ne doit pas dépasser 8 points d’utilisations, 5 points étant l’idéal.

Etape 3 : Le démontage de l’ancien tableau

Déconnectez tous les fils étiquetés. Déconnectez tous les fils de terre (de couleur jaune et vert), départ et arrivée qui sont reliés au piquet de terre. Retirez les arrivées du tableau. Dévissez le cadre de l’ancien tableau et ôtez-le.

Etape 4 : Le montage du nouveau tableau

Les tableaux électriques de nos jours se présentent en forme de coffret avec des disjoncteurs divisionnaires. Faites un repérage du nouveau coffret du tableau électrique et percez les trous de fixation du nouveau bloc. Fixez ensuite le support de fixation des blocs des différents disjoncteurs par chevillage et vissage.

Etape 5 : Les raccordements

Faites passer les fils repérés sous les rails du support de fixation. Raccordez les arrivées des fils de terre sur le bornier terre en bas du tableau. Mettre en position sur le rail du support, les disjoncteurs à utiliser, en les cliquant sur le rail métallique. Faites ensuite les raccordements pour les lignes sous les disjoncteurs, grâce à un repérage progressif. Raccordez ensuite des fils d’alimentation générale, la phase et le neutre sur le disjoncteur différentiel 30 mA.

L’étape suivante consistera à placer le peigne de pontage qui reliera tous les disjoncteurs. Enfoncez d’un geste sec le peigne de pontage sur les emplacements à cet effet sur les disjoncteurs.

Etape 6 : La vérification

Une fois toutes ces étapes menées à bien, vous pouvez maintenant poser le capot de protection du nouveau tableau électrique. Mais avant, vérifiez bien que tous les fils sont raccordés correctement. N’hésitez pas à refaire un dernier serrage de toutes les bornes. Effectuez aussi un repérage de correspondance des disjoncteurs en collant sur chaque module, une étiquette qui permettra d’identifier le circuit. Vous pourrez ensuite remettre le courant. Enfin, il ne faut pas oublier de vérifier la conformité de son installation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *