Installer une piscine dans votre jardin

Actuellement, avoir une piscine dans son jardin n’est plus un rêve accessible. Les professionnels peuvent vous créer un espace de baignade, quelles que soient les dimensions de votre cour. Cet article apportera plus de précisions à votre projet de construction.

 

L’emplacement et les formes de la piscine.

 

Ces deux éléments sont ce qu’il y a à définir en premier. Pour l’emplacement, il faut choisir un endroit qui reçoit du soleil pour pouvoir en profiter pleinement pendant la période estivale. Il ne serait pas très préférable de le placer sous un arbre, car vous risquez d’avoir toutes les feuilles dans votre piscine. Cette dernière doit aussi être placée dans un lieu à l’abri des regards. Pensez alors à aménager des murs d’arbustes ou des brises vues pour préserver votre intimité. Pour ce qui est des formes, vous pouvez laisser libre à votre imagination la décision. Il n’est plus question d’avoir une piscine rectangle ou carrée. Les professionnels peuvent même en construire une qui suit les contours de votre habitation. Si vous disposez d’une terrasse, vous pouvez en créer une qui suit son prolongement. Pour un grand jardin, il est possible d’avoir une piscine de forme arrondie ou en hexagone tout au milieu de la verdure du gazon.

 

À prendre en compte également.

 

Avant de passer à la construction, il faut aussi assurer l’étanchéité de votre future piscine. L’idéal est de choisir un revêtement étanche comme en béton projeté. Vous pouvez aussi penser à une couche de peinture qui va encore plus faciliter l’entretien. Pour la filtration, demandez à un plombier de paris celui qui convient le mieux à votre espace de baignade. Le système de filtration va assurer la qualité de l’eau dans votre piscine et éliminera toute forme d’impureté. Le plombier peut vous recommander une pompe avec les équipements nécessaires pour le refoulement, un monobloc raccordé directement au bassin, un filtre à média polyester ou un jet aspiratif. Cependant, la filtration ne suffit pas pour garder l’eau aussi propre, il faut penser à un système désinfectant. La plus utilisée est le chlore qui est vendu sous forme de liquide. Pour ne pas provoquer des allergies, il peut être associé à d’autres produits. Le PHMB ou le polymère d’hexaméthylène biguanide est beaucoup plus cher, mais fait un excellent désinfectant. Il est peu nocif et a un faible pH. Les autres équipements comme le chauffage et l’éclairage restent des options. Espace-artisan.com se spécialise sur tous les travaux de plomberie et l’entreprise est joignable au 01.43.66.51.55

Installer une tente de jardin

Les beaux jours ne vont plus tarder à pointer le bout de leur nez ! Afin de jouir de bons et agréables moments passés à vous prélasser dehors en période de beaux temps, pensez donc à installer une tente de jardin. Comme en principe sous une tente de jardin devrait être possible de disposer une table et des chaises pour un confort parfait, il est indispensable d’en exécuter le montage d’une façon particulière. Apporter une grande attention dans chaque détail lors de l’installation de votre tente de jardin sera alors une garantie de votre détente. La marche à suivre pour ce faire est assez simple et est réalisable par tout bricoleur digne de ce nom.

Choisir l’emplacement idéal pour votre tente de jardin

Avant toute chose, vous devrez d’abord trouver dans votre jardin le coin idéal où vous pourrez placer votre tente. L’emplacement parfait pour une tente de jardin sera sur une surface tout à fait plane, afin de faciliter l’équilibrage de ses quatre coins. Le cas échéant si votre sol ne présentait pas cette perfection égale recherchée, vous devrez procéder à une légère mise à niveau.

Assembler les éléments de la toiture de la tente de jardin

Après que vous ayez décidé de l’endroit où vous vous installerez votre tente, l’étape suivante consiste à mettre ensemble tout ce qui est relatif à la formation de la toiture. Vous devrez ensuite relier correctement tous ces éléments aux dispositifs de fixation du montant. Attention ! Il faudra exécuter minutieusement cette étape afin de garantir la solidité de votre ouvrage même dans l’éventualité d’un brusque caprice de Dame météo.

Monter les quatre angles de la tente

Les barres de la toiture assemblées correctement, vous procéderez par la suite à la mise en place des quatre angles de votre tente de jardin. Là encore, une vérification minutieuse de toutes vos fixations est particulièrement indispensable pour une stabilité idéale et une solidité à toute épreuve de votre tente.

Enchâsser la toiture avec les angles

La prochaine étape consistera ensuite à un correct emboîtage des barres de la toiture de la tente. Vous mettrez donc les traverses du toit les unes dans les autres pour en achever la formation. Ensuite utilisez les barres horizontales fournies avec l’ensemble pour relier entre eux les quatre angles de la tente. Les barres qui forment la toiture pourront par la suite être fixées aux quatre angles par un mécanisme de boulons.

Habiller la toiture de la tente

En principe après la formation complète du squelette de la toiture, vous pourrez ensuite procéder à son habillage. Déroulez la toile réservée à cet effet et étendez-la de façon à bien recouvrir équitablement toute la surface du toit. Généralement, il suffit d’utiliser les fixations en velcro qui constituent habituellement le moyen pratique pour attacher la toile aux traverses concernées.

Procéder à la finition

Terminez votre travail en emboîtant les quatre pieds de votre tente dans les dispositifs à cet effet et veillez à ce que les bouts de la toile soient bien attachés. Pour apporter plus de solidité à votre ouvrage, des haubans vous seront indispensables.

 

Nid d’abeilles ou de frelons : que faire ?

L’été est la saison des abeilles et des frelons asiatiques ou autres. C’est à ce moment qu’ils migrent vers d’autres lieux d’habitation. Voici quelques conseils s’ils venaient à rôder chez vous.

Comment reconnaître le frelon

Le frelon a un corps taché de roux voir orangé, de noir et de jaune et à son abdomen jaune rayé de noir. On le reconnait à son vol bruyant. Le frelon, plus pacifique et plus craintif que les abeilles n’attaque jamais sans raison. Contrairement à ce que l’on pourrait croire, la piqûre du frelon ne fait pas plus mal que celle d’une guêpe. Elle n’est vraiment dangereuse que pour les personnes sujettes aux allergies.

Que faire pour se débarrasser des frelons ?

L’une des caractéristiques marquantes des frelons, est que la lumière exerce une forte attraction sur eux. Alors, s’ils ont installé un nid aux alentours de votre maison, ne vous étonnez pas s’ils vous rendent visite. Si c’est le cas, ne cédez pas à la panique et surtout ne cherchez pas à les chasser, car sous l’emprise de la peur, ils peuvent vous attaquer.

Il vous suffit d’éteindre la lumière de la pièce où vous vous trouvez, d’ouvrir la fenêtre et d’allumer les lanternes extérieures. Le frelon sera immanquablement attiré par leur luminosité et s’en ira. Vous êtes prévenus ! S’il vous arrive certains soirs d’été de prendre le frais sur votre terrasse à la lueur de bougies, les frelons peuvent vouloir s’inviter à votre table. Soufflez doucement sur vos bougies pour les éteindre et les frelons partiront gentiment. Ils ne vous attaqueront que si vous êtes une menace pour leur nid.

Comment se débarrasser des abeilles ?

Si vous êtes sûr que ce sont des abeilles qui ont planté leur nid dans votre propriété dans des fissures ou sur le toit ou la cheminée, la première chose que vous ayez à faire est de contacter un apiculteur. Celui-ci va s’arranger pour retirer les abeilles et leur nid sans les exterminer.

En général, il va découper les rayons de miel qui contiennent les larves et va les mettre dans des cadres qu’il pourra placer dans ses propres ruches le moment venu. Les abeilles risquent de s’agiter pendant que l’apiculteur s’occupe de découper les rayons de miel et la cire d’abeille. Il est alors conseillé voire recommandé de garder toute votre famille à l’intérieur de la maison. La curiosité à ces moments-là est vraiment un mauvais défaut. En effet si l’apiculteur est protégé par son équipement, vous et votre famille en revanche ne l’êtes pas.

Si vous ne trouvez pas d’apiculteurs, il va falloir vous tourner vers un exterminateur professionnel qui ne va pas s’embarrasser de scrupules. Il va tout simplement exterminer purement et simplement les abeilles.

Contrairement à l‘apiculteur qui en général ne vous facture pas grand-chose, l’exterminateur peut vous revenir cher, d’autant que l’opération ne peut se faire en une seule fois. En effet, l’insecticide que l’exterminateur utilise ne tuera que les abeilles se trouvant à la surface du nid, ce qui n’empêchera pas l’émergence de nouvelles nymphes au bout de quelques jours. C’est la raison pour laquelle l’exterminateur doit se remettre à son ouvrage jusqu’à complète extinction de ces abeilles.

L’entretien du jardin, corvée ou loisir ?

Ah le jardinage, une passion pour certains, une corvée pour d’autres. Jardiner peut être synonyme de travail ou de loisirs, c’est selon. Des propriétaires qui ont un grand domaine à entretenir regrettent bien souvent d’avoir acheté un si grand terrain, surtout arrivé à un certain âge où la moindre corvée devient difficile. En effet, jardiner n’est pas de tout repos car il faut sans cesse se baisser pour ramasser les déchets verts, se plier sur ses genoux et transporter des charges lourdes, charges que ne peuvent plus porter les séniors.
Pour jardiner facile, il existe de nombreuses astuces pour gagner du temps et moins se fatiguer à la tâche, et l’un d’elle est l’utilisation d’un chariot de jardin. Le chariot de jardin se présente sous différentes formes. Il peut être un chariot jardin à poubelle, un chariot diable, ou encore une remorque de jardin. Si vous possédez un grand parc à entretenir, c’est vers ce dernier modèle de chariot que vous devrez vous tourner.

Le chariot de jardin, pour quoi faire ?

La première chose à laquelle lorsqu’on évoque le chariot de jardin, c’est où vais-je bien pouvoir ranger ce chariot lorsque je ne l’utiliserai pas ? Cela va me prendre une place pas possible dans mon garage qui est déjà encombré. Pas de panique, il existe toutes sortes de chariots de jardin de différentes tailles, du mini chariot à la remorque de jardin.

Grâce à un tel chariot, vous allez pouvoir ramasser les déchets de votre pelouse, les branches mortes et les feuilles des arbres tombées au sol. Les coupes de la haie du voisin qu’il faut sans cesse tailler à chaque saison. Une fois dans le chariot, vous n’aurez plus qu’à atteler le chariot à roue à un engin motorisé comme un quad pour l’emmener à la déchèterie du coin. Mais peut être possédez-vous un compost discrètement cachés dans un cache-poubelle en bois ? Dans ce cas, et si vous avez peu de déchets verts, il vous suffit de charrier ces derniers au fond du jardin.

Le chariot de jardin ne sert pas qu’à jardiner. Il peut permettre également de charrier du bois. Le diable permettra lui de déplacer des pots de fleurs par exemple. Le chariot poubelle trouvera sa place dans votre atelier de bricolage. Le chariot de manutention sera d’une grande utilité lors de transport de charges encombrantes comme des cartons…

Vous voyez que le chariot de jardin possède de nombreuses fonctions. A vous de choisir le modèle adapté à votre besoin !

La culture des rosiers

Saviez-vous qu’il existe plus de 40 000 variétés de rosiers à ce jour ? Alors comment le choisir ? Et comment bien s’en occuper ? Voici quelques informations qui vous seront utiles si vous souhaitez débuter la culture du rosier.

Les types de rosiers :

Tout d’abord, il y a les rosiers buissons qui forment des touffes de rameaux hauts de 0.50m à 1.20m selon les variétés. Parmi ceux-ci, on trouve les rosiers buissons à grandes fleurs, à fleurs groupées et les rosiers grimpants.

Il existe aussi les rosiers pleureurs, les rosiers arbustes, les rosiers miniatures, et les rosiers couvre-sol.
Voici quelques photos :
Rosier pleureur :

rosier pleureur

rosier pleureur

Rosier arbuste :

rosier arbustre

rosier arbustre

La période de floraison des rosiers est printemps-été.

Où et quand planter son rosier ?

Il leur faut un emplacement ensoleillé et aéré, hors des zones d’ombre des arbres. Ils nécessitent une terre saine d’au moins 60cm de profondeur car ils ont de grandes racines. Plantés dans un sol adapté, ils peuvent vivre plus de 15 ans !
Deux semaines avant la plantation, aérer votre sol en profondeur et retirer les mauvaises herbes et autres racines présentes dans le sol. Les rosiers se plantent de novembre à début avril.

Comment bien entretenir son rosier ?

Voici quelques conseils de base à respecter :
• Taillez votre rosier fin février-début mars en supprimant les bois morts et ceux de mauvaise qualité.
• En novembre ou décembre, supprimez l’extrémité des rameaux (environ 1/3 de leur longueur).
• Maintenez la terre meuble en surface (bêchage).
• Désherbez régulièrement votre sol et profitez –en pour leur apporter de l’engrais.
• Arrosez copieusement vos rosiers tous les 10à 15 jours.
• En été et au début de l’automne, enlevez chaque semaine les fleurs fanées ainsi que leur tige sur quelques centimètres.
Maintenant que vous en savez un peu plus sur la culture des rosiers, il ne vous reste plus qu’à choisir celui qui vous plait, et n’oubliez pas la symbolique des roses…

Trier ses déchets grâce au compostage

Le compostage, véritable démarche écolo !

Ecologie. Environnement. Développement durable. Autant de mots qui ponctuent de plus en plus notre quotidien et notre vie en collectivité. Plus qu’une simple tendance, les démarches « vertes » constituent un véritable mode de vie. Si consommer plus responsable n’est pas toujours évident, il existe de nombreux gestes permettant de réduire son empreinte écologique notamment du côté de nos déchets grâce au compostage ! À la fois simple et efficace, cette solution comporte de nombreux avantages.

Quel est le principe du compost ?

Le principe du compostage est de recycler certains déchets organiques pour créer un terreau fertilisant. Le raisonnement engagé reprend simplement la logique des cycles saisonniers qui permettent l’élimination et valorisation des déchets naturels pour créer un humus. On estime en effet que 30% du total de nos déchets peuvent être mis au compost :

–          Les déchets ménagers : les épluchures de fruits et légumes, les coquilles d’œufs, les sachets de thé et le marc de café, le pain et les restes de repas, la sciure de bois et la cendre.

–          Les déchets de jardin : tonte de gazon, feuilles, mauvaises herbes, vieux terreau, fanes de légumes.

Pour favoriser l’action des micro-organismes dégradant les matières organiques et par conséquent améliorer le processus de compostage, il est important d’apporter au tas de déchets suffisamment d’humidité et d’air. On veillera donc à brasser régulièrement (toutes les 3 semaines environ) le mélange pour l’aérer et, s’il est trop sec, à l’arroser.

Quel intérêt et quelle utilisation du compost ?

L’intérêt du compost est double sur le plan écologique :

–          Compte tenu de la diversité des déchets qui peuvent y être jetés, on réduira notablement le volume de ses poubelles et donc le nombre des déchets incinérés ou enfouis en décharges.

–          Le terreau fertilisant obtenu par compostage, naturellement riche, pourra être utilisé pour enrichir les sols et nourrir les végétaux dans un jardin floral ou dans un potager.

 

Le double avantage écologique comporte donc un avantage économique pour celles et ceux qui paient pour l’enlèvement de leurs poubelles ou achètent régulièrement du terreau et des engrais.

Quelles sont les solutions de compostage ?

Il existe dans le commerce de nombreuses solutions artisanales ou industrielles permettant de mettre en place un composteur chez soi :

–          La technique la plus simple est de constituer un tas de déchets dans son jardin.

–          Plus répandue, l’utilisation d’un composteur en bois ou en plastique assure à la fois l’optimisation du processus et la dissimulation des déchets.

–          Le lombricompostage intègre des vers à la décomposition de la matière et favorise  la formation du compost.

Facilitez votre quotidien et faites un geste simple pour l’environnement grâce au compostage !

Les outils pour entretenir son jardin

Dans le domaine du jardinage, il n’est plus à démontrer que pour faire du bon travail, il faut avoir les bons outils. A part les incontournables comme les gants spécifiques, un échenilloir à crémaillère, les bottillons de jardin, un petit siège d’appoint… Il existe d’autres outils qui donneront plus de plaisir à ses travaux de jardinage.

Les outils les plus indispensables

La bêche en serait la première. Elle est obligatoire pour la préparation du sol, pour creuser les trous pour les plantations ou pour réaliser les découpes des massifs ou allées. Elle doit être légère car le bêchage est éreintant. Si besoin, on peut la troquer contre une motobineuse, si la surface de terrain à préparer est trop importante. Il y a aussi la fourche-bêche. Pratique pour les sols caillouteux, cet outil facilite l’épierrage et l’émiettage des grosses mottes. La pelle assurera la fonction de déplacement des amas de terre. La brouette transportera tous les éléments utiles et inutiles comme les sacs de terreaux, le rétenteur d’eau, les jeunes plants ou les différentes « ordures » qu’on vient d’enlever de son beau jardin. La griffe commencera l’affinage en aérant le sol. Le râteau saura égaliser la terre et finira l’affinage.

Les autres outils utiles à son jardin

mini-arrosoir-de-jardin Le sécateur de jardin a aussi son mot à dire. Il est utile pour la taille des petits arbustes et des rosiers. Avant de l’utiliser, il est essentiel de le désinfecter avec une flamme ou de l’alcool à brûler, après la taille de chaque sujet. Cela évite la propagation des différents parasites et maladies. Il faut aussi l’affûter régulièrement avec une pierre à aiguiser ou une meule. La cisaille permet de donner une forme aux végétaux. Elle est tout indiquée pour arrondir les buis. Les outils électriques ou à moteurs ne sont pas en reste pour ceux qui aiment la précision et la rapidité. Une taille-haie, une tronçonneuse, une perche télescopique… la liste est longue. Leur usage est souvent réservé à des professionnels. L’arrosoir joue un rôle essentiel pour avoir un magnifique jardin. Un mini arrosoir enfant ou un traditionnel arrosoir fera l’affaire. Si la surface à entretenir est importante, il faut utiliser un tuyau d’arrosage et un enrouleur. Il y a aussi les systèmes intégrés d’arrosage au goutte à goutte. Quelques précautions sont à prendre pour avoir des outils durables. Il faut les entretenir régulièrement et les ranger au sec.

Quelle table choisir pour mon jardin ?

Un jardin n’est rien sans la table qui le compose. La table est un élément central dans cette partie de votre maison et vous devez la choisir avec soin. C’est la raison pour laquelle nous allons vous proposer un descriptif des différents mobiliers de jardin à votre disposition.

Un type de table pour tous les budgets

Lorsqu’on se penche tout particulièrement sur les tables de jardin, on se rend vite compte qu’il existe plusieurs matériaux. À chaque matériau correspond un budget et un usage. Par exemple, un mobilier de jardin en PVC sera moins cher que celui en teck massif. Pour que vous puissiez différencier les différents produits, vous pouvez vous rendre à cette adresse : http://www.jardin-concept.com/u-mobilier-de-jardin-2.html.

La table en PVC

C’est le mobilier le plus économique et celui que l’on retrouve le plus souvent dans les jardins. Souvent blanche, cette table se décline en plusieurs dimensions. C’est un modèle léger que vous n’aurez pas de mal à déplacer. Cependant, il faudra probablement la changer chaque année du fait de sa fragilité. Si vous comptez commander une table en PVC, choisissez un plastique solide qui résiste aux UVs.

La table en acier

Voilà un modèle de mobilier plus massif. Souvent rondes, ces tables sont utilisées par une ou deux personnes en même temps. En effet, les dimensions sont généralement petites ce qui permet d’augmenter la convivialité entre les utilisateurs. On l’installe fréquemment sous un parasol avec deux chaises confortables. Attention à la rouille qui est fréquente sur ce genre de modèle ! Préférez les tables dont la peinture est anti-rouille si vous comptez la stocker en extérieur par temps de pluie.

La table en résine

On différentie la table en résine simple et en résine tressée. Les premiers modèles sont design et lisses. La résine est soit minérale, soir végétale. Dans le premier cas, il s’agit de tables en béton ciré très pratiques mais très massives. Les tables en résine tressée sont des modèles d’importation javanaise. C’est un style particulier que l’on associe volontiers avec un gazébo.

La table en aluminium

L’aluminium a l’avantage d’être léger et très pratique. En effet, il résiste plutôt bien à l’humidité et aux pressions de l’environnement. Cela en fait un excellent matériau pour le mobilier d’extérieur. De plus, il existe un large panel de dimensions qui vous permettront d’accueillir plus ou moins de convives.

La table en bois

Sur le marché du mobilier de jardin, et plus particulièrement de la table de jardin, il existe plusieurs types de bois. Le plus commun est le teck. Il a un design très agréable et rappelle les vacances. Il existe des modèles en teck massif. Dans ce cas, la table est une tranche d’un arbre entier.
Ce sont des tables pratiques, souvent pliables, que l’on peut facilement positionner dans un jardin ou sur une terrasse. Notez que la sélection de ce mobilier doit se faire méticuleusement. Le bois a tendance à gonfler à l’humidité. C’est pourquoi il est conseillé d’entretenir sa table en bois avec des produits adaptés.

Se renseigner sur le teck : http://fr.wikipedia.org/wiki/Teck

La table en céramique

Plus rare, la table en céramique s’adapte à l’environnement. Complètement imperméable à l’humidité, il s’agit d’un modèle qui ne conviendra pas à tous les budgets.

Les dangers d’un trampoline de jardin discount

Bien que le Soleil s’éloigne peu à peu de notre Terre en cette période d’hiver, certains d’entre vous continuent d’acheter des trampolines de jardin. Ceux-ci font plaisir à toute la famille par leurs capacités divertissantes que l’on ne cherche plus à prouver. Cependant, il faut faire attention au type de trampoline que l’on achète, surtout lorsqu’on fait la chasse aux plus petits prix. Certains tarifs peuvent cacher de bien piètres modèles.

Attention à la structure métallique du trampoline

En général, c’est l’une des premières choses qui lâche sur un trampoline discount. Les armatures métalliques sont fines et non traitées contre la rouille. De fait, l’acier est rongé et la finesse des parois joue sur le relâchement de l’ensemble du trampoline. Si un enfant est en train de sauter, il pourrait se faire mal !

Pour que les sauts en trampoline soient les plus confortables possibles, vous devrez faire attention à l’épaisseur de sa structure. D’autre part, veillez à ce que l’acier soit inoxydable pour éviter que le trampoline ne vous lâche au bout de quelques mois d’utilisation.

La toile et le filet de protection

Il existe trois zones sensibles sur les trampolines de jardin : la structure métallique, le filet de protection et la toile de saut.

Lorsque vous achetez un trampoline, il faudra faire attention à la qualité du filet de protection. Bien évidemment, choisissez un trampoline avec un filet de sécurité ! Il devra être à mailles fines avec une certaines solidité. Sans cela, les utilisateurs pourraient être éjectés de leur engin. Cela peut coûter quelques fractures, faites attention !

La toile de saut devra être solide et permettre le rebond le plus agréable possible. Certains trampolines discount vous offrent des toiles fines et peu confortables. Il arrive même qu’avec le temps, les fibres se déchirent faisant tomber le trampoliniste. Ainsi, choisissez votre matériel avec précaution. Par exemple, Trampoline Jumpstar propose des engins qui résistent à une tonne de pression. Ceci est un véritable gage de qualité !

Organiser une réception dans son jardin

Transformer son jardin en un lieu de réception n’est pas si difficile qu’on le croit. Il suffit de bien s’organiser et d’avoir des idées originales.

Avant tout, choisissez un thème

Avant toute chose, vous devez savoir que votre réception sera réussie si vous savez enchanter vos invités. Vous devrez alors choisir un thème pour la réception. Pour cela, vous avez une multitude de choix : vous pourrez choisir un pays et adapter la musique, la décoration, le menu de la réception en fonction de ce thème. Généralement, plus c’est original mieux c’est. Par exemple, vous pourrez organiser une réception au thème du Mexique, et transporter vos invités dans ce pays le temps d’une journée. Si vous louez un barnum pour l’installer dans votre jardin à l’occasion, vous pourrez alors le décorer aux couleurs du Mexique ou y accrocher quelques sombreros sur les coins.

Ajoutez-y une cuisine tex-mex avec des tacos originaux, des sombreros offerts à l’entrée, et vous pourrez être sûr que votre réception dans le jardin sera tout à fait mémorable. Mais vous pouvez également choisir un thème en fonction des invités que vous recevez. S’il s’agit d’une fête où vous invitez l’équipe de football de votre enfant par exemple, vous pourrez alors vous inspirer d’un terrain de foot pour décorer le jardin : un bar à boissons en forme de but, un parasol qui abrite des bancs pour simuler le banc des remplaçants, etc.

Optimisez le confort, prenez des parasols XL

tente-jardin-fetePour organiser une réception dans votre jardin, vous devrez également penser à la disposition des tables, mais aussi des parasols ou des tentes. Sachez que tout doit commencer par un plan sur papier : c’est la meilleure façon d’aboutir à une idée valable et de ne pas perdre de temps. Il est plus facile en effet de gommer un barnum sur le papier que de le désinstaller et de le déplacer cinq mètres plus loin.

Prenez les mesures de votre jardin, ainsi que celles des tables et des parasols. Essayez alors d’imaginer toutes les configurations possibles, de manière à ce que le rendu soit à la fois esthétique et pratique. En effet, si votre jardin n’est par exemple pas très vaste, vous devrez oublier la piste de danse pour que les tables ne soient pas à l’étroit, ainsi que vos invités. Vous pourrez également définir à partir de ce plan si vous souhaitez louer un ou deux barnums pour abriter tous les invités, ou alors si la place ne le permet pas et qu’il faudra choisir d’installer un parasol pour chaque table.

Mais ne vous arrêtez pas à la simulation sur papier, tenez également compte des paramètres en conditions réelles. Bien des jours avant la date prévue pour la réception, sortez dans votre jardin et notez toutes les informations sur l’ensoleillement du jardin : cela vous permettra d’optimiser l’orientation des tables, des parasols, etc.

N’oubliez pas aussi que les tentes prennent beaucoup de place et peuvent être assez chères à la location. Il est mieux de prévoir un barnum, des parasols ou à la rigueur un parasol professionnel comme on en voit sur les marchés.

Restauration : quelques astuces pour le traiteur

Réussir une réception, c’est surtout réussir à offrir une restauration de qualité. Il est évident que pour recevoir une dizaine d’invités, vous pourrez préparer les plats vous-même, vous faisant aider un peu. Toutefois, il devient nécessaire de faire appel à un traiteur dès lors que vous invitez plus de monde : cela vous évitera de stresser mais aussi de vous assurer que le travail sera fait par un professionnel, ce qui amoindrit considérablement les risques de ratés.

Veillez toutefois à donner au traiteur le maximum d’informations sur le menu que vous prévoyez d’offrir à vos invités. En effet, il serait fort dommage d’être déçu tout simplement parce que les consignes n’ont pas été assez claires, notamment lorsque le menu sort des sentiers battus et fait dans l’originalité. À ce sujet, l’idéal est de trouver le meilleur compromis entre la simplicité et l’originalité des plats. Mais il est également très important d’organiser des séances de dégustation, afin d’ajuster les différents plats selon vos goûts.